agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

lce Portails : www - étudiants - personnels lce

Vous êtes ici : fr > Activités > UNIFICATION ET DÉPLACEMENT(S) EN ALLEMAGNE DE L’EST- 1er avril 2011

UNIFICATION ET DÉPLACEMENT(S) EN ALLEMAGNE DE L’EST- 1er avril 2011

JOURNÉE D’ÉTUDE VENDREDI 1er AVRIL 2011

Responsable : Jacques Poumet
 
Journée organisée par :
 
Centre de Recherche Langues et Cultures Européennes (LCE)
 
Groupe de recherche sur l’Allemagne contemporaine
 
Université Lumière-Lyon 2
 
L’unification allemande représente du point de vue spatio-temporel un déplacement du centre de gravité de l’Allemagne, et entraîne des phénomènes migratoires nouveaux. La mobilité contrainte ou voulue, particulièrement importante chez les jeunes, creuse l’écart entre les deux parties de l’Allemagne unifiée et influe sur l’évolution de l’"unité intérieure".
 
Pour la plus grande partie de la population de l’ex-RDA, le "passage à l’ouest" s’est cependant opéré sur place et constitue une forme de migration immobile. L’unification de 1990 a projeté les Allemands de l’Est collectivement dans un autre pays et importé dans leur territoire ancien les structures, les lois et les comportements de l’"autre" Allemagne devenue la leur. Ce processus de dépaysement a impliqué des reconversions mentales parfois difficiles, et le "repaysement" est en partie conditionné par le rapport complexe entretenu pendant la période de transformation avec le passé de l’ex-RDA. Le débat public sur l’héritage de la RDA et les modalités du processus de transformation ont engendré à des degrés divers un sentiment de dépossession identitaire auquel répondent des stratégies de réappropriation du passé, de réancrage dans la biographie individuelle et collective.
 
PROGRAMME
 
MATINÉE
 
9h30- 11h00
 
Frank-Thomas Grub (Université de Göteborg ) : Gewendete Träume : explizite und implizite Migrationen in literarischen Verarbeitungen von « Wende » und « deutscher Einheit ».
 
Sylvia Klötzer (Université de Potsdam/ Berlin) : Ostdeutsches Kabarett und Umbruchgesellschaft.
 
 Pause-
 
11h15-12h45 Agnès Pilleul-Arp (Université d ?Iéna) : Le « poids » de la RDA dans le parcours biographique des Allemands de l’Est : concurrences mémorielles et replis identitaires 1989/90-2009.
 
Anne-Laure Daux (Université Paris 3) : L’autobiographie comme instrument de réappropriation d’une histoire personnelle et familiale chez les jeunes Allemands de l’Est.
 
12h45-14h15 : Déjeuner (buffet sur place)
 
APRÈS-MIDI
 
14h15- 17h
 
Guillaume Lacquement (Université de Perpignan) : Quitter, rester, s’installer.dans les campagnes d’Allemagne orientale.
 
Margaret Manale (CNRS, Paris) : Comment les élites est-allemandes se sont affranchies du Mur.
 
Susan Baumgartl (Université de Leipzig) : Erinnerungen an den Herbst 1989 in Leipzig und divergierende Deutungen.
 
17h : Fin de la journée.
 
Lieu :
 
Institut des Sciences de l’Homme ( ISH) 14, avenue Berthelot Salle Élise Rivet (4ème étage) 69007 Lyon
 
Pour le bon déroulement de cette journée, merci d’informer de votre présence : Jacques.Poumet@univ-lyon2.fr
 
Organisé avec le soutien de : Centre de recherche Langues et Cultures Européennes (LCE), Université Lumière- Lyon 2 (Service Général de la Recherche), Région Rhône-Alpes, Département du Rhône.

mise à jour le 18 octobre 2015


Université Lumière Lyon 2